Le gouvernement belge met en place une solution de substitution au régime actuel de traitement fiscal favorable réservé aux voitures de société, appelée «allocation de mobilité» ou «cash for car». Cette allocation de mobilité permettrait à certains employés de restituer leur voiture de société contre de l’argent. Cette prestation en espèces bénéficiera du même traitement fiscal que la voiture de société. Son succès dépendra toutefois du niveau définitif des incitations prévues. Il reste à voir si ce nouveau régime aura une incidence sur la congestion routière et la pollution. Par ailleurs, les projets annoncés contribueraient à la complexité du système fiscal belge et pourraient continuer à favoriser un sous-groupe de la population active, notamment les revenus élevés (Commission européenne, 2017e). La gestion et le développement du réseau routier (et de voies navigables) relèvent de la compétence régionale. En 2016, la Région wallonne a entamé la mise en œuvre de son «Plan Infrastructure», axé sur la modernisation des réseaux routiers et de voies navigables. Par ailleurs, le plan d’investissement wallon adopté en janvier 2018 prévoit d’importants investissements en matière de mobilité (1,1 milliard d’EUR) sur la période 2019-2024. La Région de BruxellesCapitale entend investir principalement dans les transports publics et les pistes cyclables dans les années à venir. En ce qui concerne son réseau routier, le gouvernement flamand prépare l’augmentation de capacité des périphériques urbains de Bruxelles et d’Anvers et s’attaque aux goulets d’étranglement et aux chaînons manquants, tout en développant un réseau ferroviaire léger régional (Brabantnet). Le réseau de voies navigables a également un rôle important à jouer dans le transfert modal des transports routiers et la réduction de la congestion routière. Depuis 2007, des travaux sont réalisés sur la liaison SeineEscaut dans deux régions. Par ailleurs, le réseau de voies navigables intérieures et plusieurs écluses maritimes et intérieures font actuellement l’objet de travaux dans tout le pays. En parallèle, la Flandre et la Wallonie ont lancé en 2017 des initiatives visant à promouvoir le transfert du fret routier vers d’autres modes de transport («Multimodaal.Vlaanderen» et «Vision FAST - mobilité 2030»). S’agissant du développement portuaire, les ports de Gand et de Zélande ont officiellement signé, le 8 décembre, leur accord de fusion pour former le «North Sea Port», qui se place immédiatement parmi les principaux ports maritimes européens, puisqu’il occupe la troisième place européenne en termes de valeur ajoutée et la dixième place en termes de transbordement de marchandises.