Dans les semaines qui suivent l'Aïd al-Miloud, des célébrations de pèlerinage (moussem-s) sont organisées dans tout le Maroc dans les sanctuaires des saints awliya locaux. La plus grande de ces célébrations est sans doute le moussem à Meknès pour L-Hadi ben Aissa, éponyme de la confrérie Aissawa. Les pèlerins de toute la région et de tout le pays descendent sur Meknès pour 2 semaines de dévotion et de renouveau, et des nuits de musique de transe. Voici 2 cassettes de musique Aissawa que j'ai prises à Meknès ca. '99. À la différence des CD de musique Aissawa disponibles dans da West (avec des groupes de Meknès, Marrakech et Fès), ces cassettes ne prétendent pas présenter un aperçu équilibré du rituel Aissawa. C'est-à-dire qu'ils n'incluent aucune des belles poésies chantées en l'honneur des Hadi ben Aissa qui ouvriraient généralement une performance rituelle. Ils vont droit au but, frappant le sol en courant avec des hautbois hurlants de ghaita et battant des tambours tbel! Je ne connais pas assez la musique Aissawa pour savoir si ces airs proviennent du répertoire de la transe ou du répertoire street / processional. Quoi qu’il en soit, il s’agit là de graves embouteillages - le groupe le répète sans arrêt pour 3+ côtés de ces 2 volumes: La majeure partie de la face 2 du Vol 2 est occupée par une suite de mélodies en 5/4 - cela ressemble au rythme utilisé par la fraternité Hamadsha. Si quelqu'un peut identifier l'une des mélodies ou le contexte de ces enregistrements, faites-le moi savoir! En tout cas, c'est vraiment une performance en direct - que les musiciens, le microphone ou tous soient en mouvement - les hautbois et les tambours changent constamment de place pendant l'enregistrement. A lire sur le site de voyage à Essaouira.